Différenciation par l’origine. Valorisation des territoires
Les Assises de l’Origine
sont organisées par :

 

Chiffres clés

Environ 23,5% des exploita­tions agricoles en France ont au moins une production sous IGP, label rouge ou AOC/AOP. Par ailleurs, 7,3% des ex­ploitations sont engagées en agriculture biologique.

Les signes d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) hors bio concernent plus de 1100 produits et leur impor­tance en termes de production commer­cialisée, varie en fonction des filières.

Les SIQO dominent par exemple dans les secteurs du vin et des palmipèdes gras où ils représentent respectivement 93% et 55% des volumes (graphique 1).

Ce pourcentage atteint plus de 30% de la production française dans le secteur de l’olive et de l’huile d’olive, et de la pêche et de l’aquaculture. Cependant, ces parts sont bien plus modeste sur le marché total (dans ces deux secteurs, la production française est très inférieure à la demande).

La production sous SIQO est importante dans les secteurs des fromages et des volailles, où elle représente environ 11% de la production nationale en volume.

 

En 2016, le chiffre d’affaires à la pre­mière mise en marché (hors taxes) des produits sous SIQO est estimé à environ 30 milliards d’euros HT, dont environ 21 milliards d’euros pour les vins et eaux-de-vie, et 4,2 milliards pour les produits issus de l’agricultu­re biologique (couplés ou non avec un autre SIQO).

En 2016, la plupart des filières sous SIQO ont accru les volumes produits et leurs chiffres d’affaires. La produc­tion viticole sous signe de qualité di­minue sensiblement mais se valorise davantage par rapport à 2015 (gra­phique 2).

Les produits de la pêche et de l’aqua­culture et les fruits et légumes pré­sentent une croissance (en volume et en valeur) de plus de 10% en 2016.

Les secteurs des viandes et des char­cuteries connaissent une hausse substantielle de leurs volumes de production (autour de 12%), et une hausse relativement moindre de leurs chiffres d’affaires (autour de 5%), du fait principalement d’une baisse du prix moyen des viandes et produits à base de porc.


Les produits laitiers, les boissons spi­ritueuses et les volailles (oeufs inclus), qui constituent une part relativement importante du chiffre d’affaires des produits sous SIQO hors bio (22%), présentent une croissance modérée de leur production en volume et en valeur entre 2015 et 2016 (de 2% à 3%). Enfin, la production de vins, re­présentant 70% du chiffre d’affaires des SIQO (hors bio), est en baisse en termes de volumes (-3%) mais se va­lorise relativement mieux qu’en 2015 avec un chiffre d’affaires en hausse de 4%.


 

en coopération avec : Interreg - AgroSMART 2016